Le Trio Ernest lance sa propre série de concerts à Genève, dont il assure la direction artistique ainsi que la production. Ces concerts se déroulent dans la Salle des Abeilles du Palais de l’Athénée, écrin idéal à la musique de chambre, avec le soutien de la Ville de Genève et de la Loterie Romande.

Vidéo : extrait du concert du 9 mai 2021 avec Gabriel Pidoux, hautbois. 

 

La saison 2022 est en ligne !

Mercredi 11 mai 2022 20h, Salle des Abeilles du Palais de l’Athénée

avec Vassilena Serafimova, percussions

  • Schubert, Trio op.99 n°1  // 35′
  • Bach, Chaconne extrait de la partita n 2 pour violon, arrangement pour marimba // 13′
  • V. Serafimova, Miroirs, pour marimba // 6′
  • Crumb Dream Sequence pour piano trio, percussions et harmonica de verre // 15′

Achetez vos billets

 

Vassilena Serafimova est une percussionniste formée au CNSMD de Paris et The Juilliard School à New York, après avoir terminé la classe de percussion de son père en Bulgarie. Elle donne dès son plus jeune âge de nombreux concerts en soliste ou au sein de l’ensemble de percussion Accent. Entre 2003 et 2010 elle remporte de nombreux prix internationaux : 1er prix du World International Marimba Competiton de Stuttgart, 2nd prix du Concours International de Musique de l’ARD de Munich, Grand prix du 10ème Concours International “Music and Earth”, Prix “Jeune musicienne de l’année” en Bulgarie, 1er prix de la Critique musicale du 18ème Festival International d’Europe Centrale en Slovaquie, 1er prix du Festival d’Automne de Jeunes Interprètes…

En avril 2014 elle fait ses débuts au Carnegie Hall de New York. Un an plus tard, en duo avec le pianiste de jazz Thomas Enhco, elle fait entendre le marimba pour la première fois aux Victoires de la musique classique. En 2016, le duo enregistre leur premier album Funambules pour Deutsche Grammophon.

Vassilena se produit en tant que soliste et chambriste dans de nombreux festivals : Les Flâneries Musicales de Reims, Classique au Vert (France), Middelheim Jazz Festival (Belgique), REpercusionES (Costa Rica), Focus! 2011 Festival (Etats-Unis), and TransART (Bulgaria)) et a des enregistrements pour Radio France, Bayerischer Rundfunk, Bulgarian

National Radio. Elle a joué à Carnegie Hall, Alice Tully Hall (New York), Théâtre de Champs Elysées, Théâtre de Châtelet, Salle Pleyel (Paris), Hermitage Theater (Saint-Peterburg), Muziekgebouw (Amsterdam and Eindhoven), Herkulessaal (Munich), Bulgaria Music Hall (Sofia). Vassilena donne régulièrement des mastersclass en Europe, Amérique Centrale, Amérique du Nord et en Asie.

Directrice artistique du Festival International de Marimba et Percussions de Bulgarie et de l’ensemble Paris Percussion Group (avec Jean-Baptiste Leclère), elle à cœur de défendre le répertoire de la percussion dans le monde entier.

Vassilena représente les sociétés Adams Musical Instruments, Avedis Zildjian Compagny et a créé sa propre série de baguettes chez Vibrawell.

 

Jeudi 10 novembre 2022 20h, Salle Bartholoni du CMG

avec Damien Bachmann, clarinette

  • Messiaen, Quatuor pour la fin du temps  // 50′
  • Reste du programme à définir

Le clarinettiste suisse, Damien Bachmann, né à Genève, est un des clarinettistes les plus célébrés de sa génération. Ses prestations et son jeu sont régulièrement salués par la presse qui le définit comme « un musicien ayant atteint une grâce, une aisance et une liberté prodigieuse »(24H, 2017) mais également un clarinettiste « phénoménal, en terme d’expressivité et de virtuosité » (Cronica Muzicala, 2020).

Lauréat de plus de vingt concours nationaux et internationaux, Damien Bachmann s’est produit sur les plus grandes scènes d’Europe et d’Asie. Il obtient notamment le 1er prix du « Cluj International Music Competition » en Roumanie ou le « 1st Béla Kovacs International Clarinet Competition » en Hongrie. Il remporte les prix Migros, Friedl-Wald, Schenk, Dienemann, Marescotti, et Nicati, mais aussi le prestigieux « Förderpreis » 2016 de la Fondation BOG à Bâle ainsi qu’un 2ème prix lors du « Concours de Musique Kiefer Hablitzel 2018 ».

En musique de chambre, Damien Bachmann joue avec les artistes établis de sa génération, tels que les violoniste Janine Jansen, Aleksey Igudesman, Andrey Baranov, Dmitry Smirnov, Sarah Christian, Felix Froschammer, Svetlin Roussev, les pianistes Claire Huangci, Béatrice Berrut, Nikita Mndoyants, François-Xavier Poizat, Christian Chamorel, Albert Smit Cano, les violoncellistes Maximilian Hornung, Lionel Cottet, Anton Spronk, Nadège Rochat, Christoph Croisé, Astrig Siranossian, mais également avec le Quatuor Ebène ou le Casal Quartet. Il s’est produit en récital ou en soliste dans les grandes salles de Chine à Shanghai, Pékin et Guangzhou, en Suisse à la Tonhalle de Zürich et Victoria Hall de Genève mais également lors de grands festival comme l’Engadin Festival ou les Variations Musicales de Tannay. Soliste confirmé, il s’est produit avec des orchestres tels que le Sinfonie Orchester Basel, l’Orchestre de Chambre de Genève, le Zürcher Kammerorchester, le National Chamber Orchestra of Armenia ou encore l’Argovia Philarmonic.

Damien Bachmann fait partie des CHAARTS Chamber Artists, un ensemble de 40 musiciens jouant sous la direction du chef Gabor Takacs Nagy. Passionné par la transmission de son art, il enseigne lors de masterclasses en Suisse, en Roumanie, en Chine et est fréquemment invité en tant que membre de jury de concours internationaux.

Il se forme auprès de solistes et professeurs reconnus internationalement tels que Kilian Herold, François Benda, Paolo Beltramini, Harri Mäki, Michel Westphal, Thomas Friedli et a eu l’opportunité de se perfectionner avec Andreas Sunden ou Wenzel Fuchs.

La clarinette se prêtant à tous les répertoires, Damien Bachmann collabore avec des musiciens d’autres horizons. Il participe notamment à la création de spectacles pour enfants comme par exemple « Sur un arbre perché » créé en 2017 dans la tradition du pédagogue Jacques-Dalcroze, ou encore au projet « Heimat – Apartment House recomposed » du collectif pluridisciplinaire Mycelium. Il est par ailleurs co-fondateur et directeur artistique du Festival Puplinge Classique qui a fêté ses 10 ans durant l’été 2019 ainsi que des Schubertiades de Thônex qui a vu sa première édition en Juin 2021.

 

Info pratiques

  • Tarif plein : 20.-
  • Avs/étudiants : 10.-
  • – de 10 ans : gratuit

  • Salle des abeilles (palais de l’athénée) : Rue de l’Athénée 2, 1205 Genève
  • Salle Bartholoni (CMG) : Pl. de Neuve 5, 1204 Genève

  • aCHATs de billets sur Weezevent
  • Billetterie sur place ( paiement en cash uniquement)

Mercredi 23 mars 2022 20h, Salle des Abeilles du Palais de l’Athénée

avec Luka Ispir, violon et Elaine Ng, alto

  • Enescu, Trio n°2 en la mineur  // 20′
  • Schumann extraits des Kinderszenen Op.15 (trans. pour quatuor à cordes) // 10′
  • SchumannQuintette pour piano et cordes Op.44 // 30′

Originaire de Rouen en Normandie, Luka Ispir découvre l’art du violon  dès son plus jeune âge avec une appétence hors du commun. Alors âgé de 14 ans, il quitte sa ville natale pour rejoindre Paris où il peut alors profiter des conseils des plus éminents professeurs.

Il s’intéresse ainsi de très près à la musique de chambre, et participe à la formation en 2016 du Philia Trio avec lequel il se produira dans de nombreux festivals en France et à l’étranger (Festival d’Auvers-sur-Oise, Musique de chambre à Giverny, Festival Opus Amadeus, Forum Musical de Normandie…)

Remarqué pour l’originalité de ses choix musicaux, Luka est invité par l’European Chamber Music Academy à se produire lors du festival Pablo Casals, par le festival musique de chambre à Giverny, les rencontres musicales d’Evian ou encore l’Académie Jaroussky.

Reconnu par ses pairs pour sa virtuosité et sa sensibilité remarquable, il remporte en 2015 et 2017 les concours nationaux et internationaux Vatelot-Rampal et le Jeune Talent normand.

Après avoir brillamment obtenu son prix au Conservatoire National Supérieur de Paris avec pour professeur le soliste Olivier Charlier, Luka Ispir parfait ses études musicales au sein de la très prestigieuse école Hanns Eisler à Berlin dans la classe de Stephan Picard.

Luka Ispir joue un violon “Pressenda”, généreusement prêté par la Collection Guttman.

Depuis septembre 2020, il est Artiste en Résidence à la Chapelle Musicale Reine Elisabeth sous la direction d’Augustin Dumay

 

Née à Hong Kong, Elaine Ng s’est imposée comme une musicienne accomplie. Grâce à des bourses d’études complètes, elle a obtenu sa licence de musique (avec mention) à l’Académie des arts du spectacle de Hong Kong et son master de musique au Mannes College – The New School for Music à New York, où ses principaux mentors ont été Hong-Ying Ho, Hiroko Yajima et Chu-Tung Lo.

Elle a été invitée à de nombreux festivals, notamment le séminaire de l’orchestre à cordes de New York à Carnegie Hall, le festival de musique Kent/Blossom avec l’orchestre de Cleveland, le séminaire de musique de chambre du quatuor à cordes St. Lawrence à l’université de Stanford, le séminaire de musique de chambre du quatuor à cordes Chiara à l’université du Nebraska à Lincoln, le programme pour jeunes artistes professionnels au festival de musique de Newport, l’école de musique et d’arts au festival de musique de chambre de Fontainebleau à Paris, en France.

En tant que chambriste passionnée, les ensembles d’Elaine ont reçu une formation intensive de musique de chambre, des collaborations avec des membres des quatuors à cordes de Miami, Guarneri, Orion, Juilliard, Fine Arts, Szymanowski, Endellion, Ébène, Ysaye et Berlin Philharmonic, etc. Au cours de sa formation, Elaine a également été la première violoniste et altiste du quatuor à cordes du Conservatoire UMKC pendant des années, tout en étant la plus longue bénéficiaire de la bourse du programme.

En tant que lauréate du concours de la bourse Sigma Alpha Iota et du soutien des bourses universitaires, Elaine en est maintenant au stade de la défense de son doctorat en interprétation du violon, où ses principaux mentors sont Benny Kim, Scott Lee et Michael Mermagen.

Très expérimentée dans l’interprétation de la musique contemporaine, Elaine travaille également avec les plus grands compositeurs vivants, dont Zhou Long, Chen Yi, Kaija Saariaho, Yotam Haber, Aaron Kernis, Donald Crockett, Morton Subotnick et John Corigliano. Corigliano lui-même a décrit sa performance comme “l’une des meilleures interprétations de mes propres compositions que j’aie jamais entendues… une expérience musicale formidable ! Pendant son séjour en France, son quatuor a remporté le premier prix du concours de musique de chambre Ravel Prix à Fontainebleau. En tant qu’artiste internationale, Elaine a été invitée en tant que soliste, collaborant avec le violoncelliste José Herrera sur des séries de concerts saisonniers ainsi qu’avec l’Orchestra Camerata de Coahuila sur le Double Concerto de Brahms au Mexique.

Après avoir été premier violon associé de l’Orchestre symphonique de Wichita et de l’Orchestre symphonique de Topeka, Elaine est actuellement alto solo de l’Orchestre symphonique de Des Moines et joue avec l’Orchestre symphonique de Kansas City. En dehors de sa carrière orchestrale, elle est également l’une des artistes-résidentes du groupe professionnel de musique de chambre newEar Contemporary Ensemble et artiste invitée du Bach Aria Soloist Ensemble.

En 2020, elle est entrée à la Chapelle Musicale Reine Elisabeth en tant qu’Artiste en Résidence dans la classe de Miguel da Silva.

Elaine bénéficie d’une bourse “in memoriam” – M. Charles Octave Caillebaut & Mrs. Juliette Clémentine Wiertz

 

Créé en 2015 par son directeur artistique Stanislas Gosset, violoniste du Trio Ernest, le festival de musique de chambre en Cotentin « Les Fieffés Musiciens » s’est rapidement fait un nom dans le riche paysage musical français grâce à son « audace ingénieuse » et à sa riche programmation. Le Trio Ernest est naturellement devenu un partenaire privilégié du festival et a la chance de pouvoir y proposer chaque année un ou plusieurs programmes de type « Carte Blanche ». Plus d’informations.

 

Concert 2021

Mardi 20 juillet, Commune des Pieux, avec Luka Ispir, violon et Elaine Ng, alto

  • Brahms, Scherzo de la Sonate FAE pour violon et piano   // 7′
  • Wolfgang Rihm, Fremde Szene III pour trio avec piano   // 12′
  • Schummann, Kinderszenen op. 15 (transcription pour quatuor à cordes)   // 10′ 
  • Schumann, Quintette pour piano et cordes op. 44   // 30′

Pour faire honneur à la thématique du Double, choisie par le festival cette année, deux solistes en résidence à la Chapelle Musicale se joindront au trio pour interpréter l’un des chefs d’œuvre du répertoire : le Quintette de Robert Schumann. Le compositeur allemand, qui signait ses œuvres tantôt Eusebius « le doux » ou Florestan « le fougueux », et était partagé entre la littérature et la musique, incarne comme nul autre la dualité à l’époque romantique. Cette ambivalence, si bouleversante dans ses œuvres, lui sera même fatale : interné dans un asile en 1854 à sa propre demande, il y décèdera deux ans plus tard. Le programme musical s’articulera donc autour de cette figure mythique, à travers différentes formations et époques : le spectateur pourra ainsi voyager du quatuor à cordes, avec une transcription des Scènes d’enfants de Schumann, au duo violon-piano dans le Rondo de Brahms, grand ami du compositeur allemand, en passant par le trio avec piano et le Fremde Szene III de Wolfgang Rihm, hommage contemporain au génie romantique.

Projets passés 

Saison 2021

 Lundi 15 mars 2021 20h avec Patrick Jüdt, alto

  • Schumann, Trio n°3 op. 110   // 28′
  • Brahms, Quatuor avec piano n°3 op. 60   // 33’

Dimanche 9 mai 2021 18h avec Gabriel Pidoux, hautbois

  • Haydn, Trio en Mi bémol majeur  // 15′
  • Haendel, Sonate en Trio op. 2 n°1 // 12′ 
  • Roque Alsina, Trio 2019 « Quasi Figurativo » // 12’
  • Beethoven, Variations sur « Là ci darem la mano » WoO 28 // 10′
  • Martinu, Quatuor pour hautbois, violon, violoncelle et piano H.315 // 12′

Lundi 27 septembre 2021 20h avec Patrick Genet, violon 

  • Chausson, Trio op. 3 // 30′
  • Korngold, Suite pour deux violons, violoncelle et piano op. 23   // 38′ 

Impacté comme de nombreux ensembles par la crise pandémique, le trio décide d’organiser six concerts retransmis en streaming vidéo, dont il assure la direction artistique et la production. Ces concerts font l’objet d’une billetterie et d’un enregistrement en direct, de manière à recréer le plus fidèlement possible les conditions d’un concert classique. Le trio invite à cette occasion de nombreux musiciens de renoms : le chanteur Stephan Macleod, la violoncelliste Ophélie Gaillard, les altistes Noémie Bialobroda et Caroline Cohen-Adad, le violoniste Patrick Genet, et l’Orchestre Juventutti. Cette entreprise a bénéficié du soutien d’une fondation privée genevoise.